Église et société en Occident – XIIIe-XVe siècles

Présentation de l’éditeur

Entre le XIIIe et le XVe siècle, la société occidentale puise dans le christianisme ses représentations de l’homme et du monde. Histoire de la vie religieuse, de ses réalités institutionnelles et sociales (structures familiales, éducatives et caritatives) comme de la spiritualité et des pratiques de dévotion, l’ouvrage présente l’évolution de l’Église et de son insertion dans la société, à la lumière des recherches qui, depuis plus de trente ans, en ont renouvelé la connaissance.
La période voit naître un appareil de gouvernement centralisé d’une ampleur sans précédent qui culmine sous la papauté d’Avignon, avant de devoir composer avec l’émergence des Églises nationales. Revers de ce mouvement unitaire, l’exclusion des dissidents, juifs et musulmans s’accentue.
Loin d’être figées, les formes de la vie religieuse se transforment au gré de l’appropriation du message chrétien par les fidèles, clercs et laïcs : vitalité des pratiques et des cultes ; diversité des mouvements réguliers ; aspirations aux expériences spirituelles et mystiques, notamment chez les femmes. Travaillée par un profond mouvement de réforme qui se manifeste, au XVe siècle, dans l’administration des diocèses ou le renouveau des ordres religieux, l’Église qu’ébranle la Réforme protestante n’est en rien décadente.

Leave a Reply